jeudi 27 octobre 2011

Mon cas perso



Après avoir visionné la vidéo de Marie la chic fille sur son expérience Dead fleurette, je me suis posé pas mal de questions sur la complaisance en général et puis sur mon cas personnel bien évidement. Je m'explique, je n'ai jamais été très forte avec les expériences sur le long terme. J'entreprends beaucoup et souvent de gros projets, qui sont lourds à porter, pour lesquels il faut beaucoup de travail en amont et pas mal de force de caractère. Non pas que je me lance les fleurs et la jardinière mais c'est assez vrai. J'ai quitté tous mes amis d'enfance, ma famille, mon ancienne école à 17 ans pour m'expatrier pratiquement seule à 150km de là afin d'étudier la peinture. Par la suite je suis partie voyager un an en Asie sans vraiment parler anglais et sans vraiment avoir les moyens (et sans vraiment de feuille de route ou plan non plus...). Je me suis casée avec un agronome (nan mais il en faut j'vous jure!), puis, ensembles on a re-quitter tout le monde pour s'installer en Guadeloupe, on est rentré après 3 mois (en plein hiver parce que c'est plus rude, trop ouf de chez ouf). Par la suite, j'ai décidé d'ouvrir ma propre boutique mais pas que ('aurait été trop facile hein), tout en mettant au monde mon premier enfant et avec un local qui avait besoin (au minimum) de 20.000€ de travaux, travaux que j'ai chapeautés toute seule bien entendu. Bref, je vous passe les trucs au milieu, les 10.000 expériences annexes toutes plus délurées les unes que les autres (élever une famille de furets, plonger à -20 mètres de nuit et rencontrer un requin, manger des bananes avec un amie dans une forêt pleine de singes sauvages, jeûné pendant 4 jours en faisant du yoga, fait 2x les 10 jours de méditation vipassana, la deuxième fois en cuisinant pour 100 personnes...). Peur, j'ai pas. Du courage, j'ai. Il me manque juste un truc vachement important sans quoi tout cela est assez inutile. 

Je manque de constance. 

Une fois le projet sur pied, la décision prise et réussie, j'abandonne et passe à autre chose. En gros, je n'utilise pas la moitié de mes acquis.

Je vais avoir 30 ans en février et je me demande bien où va ma vie. Je suis toujours avec mon agronome, j'ai deux enfants absolument adorables et des amis de tous les horizons possibles. Donc niveau sentimental je pense être de celles qui ont tout. C'est une chance, j'en conviens. Seulement je ne me satisfait pas tellement d'être à travers mon entourage. J'aimerai arriver a développer un projet professionnel sur une période plus longue que 2 ans, ou à défaut trouver un loisir qui me donne envie de prolonger l'expérience et donc apprendre à en tirer quelque chose de plus que le sentiment du devoir accompli. Avoir un corps de rêve pas seulement quelques mois tous les 3 ans mais un corps sain tout le temps.

L'expérience de Marie me fait beaucoup réfléchir c'est vrai, dans ses vidéos je me retrouve un peu. Cette demande de rigueur envers elle-même, ce besoin de contrôle. L'homme m'appelle souvent « control freak », pourtant je ne trouve pas que je gère ce contrôle particulièrement bien puisque régulièrement, je lâche tout sans grande culpabilité et avec beaucoup de complaisance. Avec mon amie Lou, il y a presque 5 ans de ça, on avait déjà ce genre de questionnement, on se demandait si on arriverai un jour a garder un mec, un job, une maison, un loisir au delà de la satisfaction de l'avoir fait. Et elle y est arrivée, elle a un job alimentaire plutôt sympathique et surtout qu'elle arrive a garder, elle a combiné sport et loisir en se payant et surtout en persévérant des cours de tissus aérien (ouai trop la classe ma copine) et son couple et le mien ont le même âge. Moi, je retourne assez régulièrement sur la case départ. Quel est mon déclic ? Quel est le bouton sur lequel je dois appuyer pour garder le cap ? (mon cruise control perso quoi). Bon je vais me lancer dans la méthode Covey et voir ce que ça donne.

Voilà le topo aujourd'hui :

-Je me suis inscrite en salle de gym
-J'ai acheté le Cdrom « feu vert » pour le permis, espérons que mon théorique ne périme pas comme le dernier...hum...
-Je voudrais me lancer dans la fauconnerie et trouver un mi-temps dans la vente.
-Je voudrais acheter une maison et la décorer moi même façon « question maison/une brique dans le ventre »
-dans cette maison j'aimerai me faire un dressing façon Dead fleurette.

Rendez vous dans quelques mois/années pour voir ou bien?

Big up ans stand!

4 commentaires:

IsaB a dit…

En tout cas, la simple lecture de ton post donne de l'énergie et rebooste la volonté de prendre sa vie à bras le corps. Merci de nous en faire profiter miss.

Castor ou Pollux a dit…

comme si tu avais besoin de quoi que ce soit pour te booster espèce de Ninja!
:p

bises

mygeorgem.com a dit…

très mignon ce post! beaucoup de courage à toi!!

www.mygeorgem.com

Castor ou Pollux a dit…

woua merci, je suis carrément flattée!